Press Release

 

 L’ISACA sollicite les commentaires du public sur le nouveau référentiel COBIT 5 

Washington DC, USA (28 June 2011)—L’ISACA, une association professionnelle mondiale sans but lucratif, sollicite les commentaires du public à l’occasion des exposés-sondages COBIT 5:  The Framework (COBIT 5 : le cadre de référence) et COBIT 5:  Process Reference Guide (COBIT 5:  manuel de référence du processus). Les deux documents sont maintenant accessibles sur www.isaca.org/cobit5exposure, et le sondage restera ouvert jusqu’au 31 juillet.

Selon un communiqué fait ce matin au congrès mondial d’inauguration de l’ISACA à Washington D.C., COBIT 5 représentera une évolution importante des directives COBIT, reconnues à l’échelle mondiale, qui intègreront les plus récentes philosophies dans les techniques de gouvernance et de gestion d’entreprise. Des entreprises de toutes tailles du monde entier ont mis en œuvre COBIT pour réduire les risques informatiques et accroître la confiance dans les données livrées par les TI, autoriser un développement de politique clair et des bonnes pratiques de gestion des TI, augmenter la valeur tirée des TI et gérer la conformité.

La valeur de COBIT est en grande partie attribuable au processus de développement collaboratif qui conjugue le savoir-faire de chefs de file sectoriels à travers le monde », a expliqué Derek Oliver, CISA, CISM, CRISC, Ph.D., DBA, CITP, FBCS, FISM, MInstISP, coprésident du groupe de travail de COBIT 5 et chef de la direction de Ravenswood Consultants Ltd. « Nous encourageons les professionnels des TI et des affaires à participer activement à cette mise à jour majeure de COBIT et à contribuer à donner une direction à cette importante initiative mondiale.

COBIT 5 étoffera et étendra COBIT 4.1 en établissant des rapports avec d’autres cadres de référence, normes et ressources d’envergure (dont ceux de l’ITIL, l’ISO, l’ISF, l’OCDE, l’AICPA et du NIST) et en intégrant d’autres directives de l’ISACA, notamment Val IT, Risk IT, le cadre de référence d’assurance des TI et le modèle opérationnel de sécurité de l’information (BMIS—Business Model for Information Security) dans un ensemble cohésif et complet. Cela aidera les entreprises à mettre en place des systèmes d’information de confiance, dont elles peuvent tirer de la valeur.

COBIT 5 sera fondé sur d’excellents principes de gouvernance d’entreprise et aidera les organisations à gérer les risques opérationnels en évolution constante et à satisfaire aux exigences croissantes de conformité à la réglementation », a affirmé John Lainhart, CISA, CISM, CGEIT, CRISC, coprésident du groupe de travail de COBIT 5 et partenaire à IBM Global Business Services. Cette nouvelle version est un prolongement des 15 ans d’histoire de COBIT, et elle a été mise au point par des experts des TI et des affaires dans le monde entier pour s’assurer qu’elle réponde bien aux attentes et aux besoins actuels des parties prenantes.

L’ISACA a reçu près de 3,000 commentaires de plus de 600 professionnels des affaires et des TI lors du sondage de l’an dernier sur le document préliminaire de conception relatif à COBIT 5. Plus de 92 % des répondants ont indiqué que les mises à jour proposées à COBIT seraient bénéfiques ou très bénéfiques.


À propos de l’ISACA

Avec 95 000 membres dans 160 pays, l’association indépendante sans but lucratif ISACA (www.isaca.org) organise des congrès internationaux, tient constamment COBIT à jour et développe des normes internationales d’audit et de contrôle des SI, qui aident les membres à avoir confiance dans les systèmes d’information et à en tirer de la valeur. Elle a également établi des programmes de certifications respectés dans le monde entier : le CISA (Certified Information Systems Auditor), le CISM (Certified Information Security Manager), le CGEIT (Certified in the Governance of Enterprise IT) et le CRISC (Certified in Risk and Information Systems Control).

Suivez l’ISACA sur Twitter:  https://twitter.com/ISACANews
Inscrivez-vous à l’ISACA sur LinkedIn:  ISACA (officiel), http://tinyurl.com/42vbrlz


Contact:

Kristen Kessinger, +1.847.660.5512, [email protected]
Joanne Duffer, +1.847.660.5564, [email protected]

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.